La fraude CB sur internet : la nouvelle cybercriminalité

La fraude CB sur internet : la nouvelle cybercriminalité

L’Observatoire de la sécurité des cartes de paiement (OSCP) indique dans son rapport de 2013 que 469 millions d’euros ont été frauduleusement débités des cartes bancaires en France. Malgré la lutte contre cette forme nouvelle de cybercriminalité, les délinquants du numérique semblent toujours trouver des moyens pour parvenir à leurs fins. Et pourtant, les astuces pour leur échapper ne manquent pas. Découvrez-les dans cette présentation.

Vols des données bancaires : quelques modes opératoires

Ce qu’on appelle hameçonnage est l’une des façons les plus subtiles de récolter par la fraude les détails bancaires des honnêtes internautes. Vous recevez un banal email expédié en toute apparence par votre établissement bancaire. Ce courrier vous informe d’une situation qui nécessite que vous fournissiez vos informations sensibles. En bonne foi, vous répondez au message en faisant ce que ses auteurs vous demandent. Vous venez ainsi de remettre votre carte virtuellement à un cybercriminel qui peut en user comme bon lui semble.

Deuxième procédé courant. Vous accédez à un distributeur automatique pour faire un retrait. Sans prendre des précautions particulières, vous prenez votre argent et vous vous en allez. Mais quelques jours plus tard, vous remarquez sur votre relevé la notification de dépenses que vous n’avez pas effectuées. Que s’est-il passé ? Probablement, une caméra espion placée en haut du clavier a filmé votre code secret et les deux faces de la carte.

Bien d’autres astuces, à découvrir ici, peuvent permettre aux pirates informatiques de vous soutirer les détails de votre carte. Cependant, des règles simples à observer aident à leur faire échec.

Ce qu’il faut faire pour éviter ces pièges

Quand vous faites des achats sur Internet, soyez très attentif aux pages qui réclament vos informations précieuses. Pour un site où vous faites souvent des emplettes, soyez vigilant pour remarquer les anomalies que vous pourriez y rencontrer. La présentation, les textes, la taille de police, scannez des yeux tout cela pour vérifier que vous n’êtes pas sur un site frauduleux. Avant de faire l’ultime geste, contrôlez dans la barre de navigation la présence du préfixe de sécurité https.www au lieu de l’ordinaire http.www.

Ne répondez jamais à un email dans lequel vous êtes appelé à donner vos détails bancaires, quel qu’en soit le destinateur. Pour en avoir le cœur net, appelez votre banque. Évitez de laisser votre carte à la portée de tous les yeux. Ne recopiez nulle part votre code secret, retenez-le plutôt de mémoire. Dans un guichet automatique, placez horizontalement une main au-dessus du clavier pour le cacher quand vous tapez votre code. Si malgré toutes vos précautions, vous constatez une fraude sur votre carte, faites rapidement opposition.

Opposition CB : solution extrême quand la fraude CB est avérée

C’est votre seul recours en cas de vol de carte bancaire ou de ses détails. L’opposition vous permet de bloquer automatiquement l’utilisation de la carte par une tierce personne. Ce faisant, vous stoppez net le voleur dans ses projets. Il vous suffit de donner un coup de fil à votre banque pour enclencher le processus. Vous devez le compléter cependant par la suite en adressant à l’institution financière une lettre recommandée avec accusé de réception. Vous pourrez obtenir de plus amples détails sur cette opération exceptionnelle en visitant des sites comme oppositioncarte.fr, fotuneo.fr ou encore choisir-ma-banque.com. La plateforme oppositioncb.fr vous dit également tout ce qu’il faut faire en pareille occasion. Sur cet espace :

  • Vous disposez de toutes les informations dont vous avez besoin
  • Vous pouvez faire opposition, quelle que soit votre banque
  • Vous saurez la marche à suivre si vous êtes à l’étranger, etc.

On ne peut plus se passer aujourd’hui de l’utilisation d’une carte bancaire. Entourez-vous donc de toutes les précautions pour éviter la fraude CB. Et si cela se produit malgré tout, faites opposition.

2 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire