Réseaux Sociaux

Pour le lancement de la page Facebook, Skoda lance une expérimentation très originale.

L’idée est toujours la même, faire grossir sa communauté et ainsi pouvoir communiquer bons plans, actus ou autre à ses membres.
Ajoutons l’originalité et le coté fun, il est fort à parier que l’objectif sera atteint.

Le concept

Les utilisateurs déterminent le prix de vente d’une skoda Fabia Rock.
A chaque fois qu’un utilisateur aime la page facebook de Skoda, le prix global de la voiture baisse de 1€.

Un site internet pour l’occasion

Pour relayer l’opération, Skoda lance un site Internet: fabia-ilike.be.

Une seule voiture est en vente. Par conséquent, le premier acheteur sera donc l’heureux propriétaire de la voiture.Reste à savoir à partir de quel instant la remise devient assez intéressante, avant que quelqu’un d’autre l’achète avant vous ?

Pour les intéressés, actuellement le prix est de 12 166€ (soit 12.950€ prix de base – 784 “like”).

Tout le monde en voit mais pas tout le monde c’est ce que c’est:
bit.ly, ow.ly, goo.gl ….

Alors KESAKO ?

En fait ce sont des raccourcisseurs d’URL et ils sont souvent utilisés pour Twitter.
Car Twitter n’autorise que des messages de 140 caractères maximum.

Statistiques et liens

Bloggeur, webmaster, addict de twitter, facebooker, …  aujourd’hui tout le monde partage des liens.
Souvent on ne sait pas comment quantifier l’impact ou l’intérêt des gens vis à vis des liens partagés. .
Ces raccourisseurs permettent de palier à ce problème. Bit.ly est un outil formidable qui permet d’obtenir des statistiques très précises sur le nombre de clics  du lien (A noter que ce n’est pas le cas de tout le monde).
Les informations sont si précises qu’elles permettent également d’obtenir des statistiques sur une période ou un jour donné.

Ok mais concrètement j’en fais quoi ?

L’idée est la suivante:

Vous souhaitez partager un lien ou même un document.
Vous “raccourcissez” le lien et vous l’intégrez à votre site.
Et voila le tour est joué.

> Vous avez à présent des statistiques pointues sur les  liens que vous partagez

Limites /risques

Ne pas en abuser (un peu comme tout).
Si vous aviez l’idée de faire la même chose sur vos liens internes, je le déconseille.
En effet, vous perdrez les bénéfices du référencement naturel lié à ce type d’action.

fb_groupe_vs_fan

Vous souhaitez animer une communauté, développer votre marque, promouvoir votre site sur Facebook ?

Devez-vous créer un groupe ou ouvrir une page ?

Facebook ne cesse d’évoluer et les différences sont de plus en plus minimes. D’autant plus, que Facebook a procédé à des changements il y a quelques temps.

Alors groupe ou page, que choisir ?

Le groupe Facebook

Historiquement les groupes ont été crées en premier. Les groupes ont été créés pour permettre à un ensemble de membres de communiquer entre eux. C’est ici l’idée de communauté qui prime : chacun peut participer à l’animation du groupe, sans qu’une voix soit supérieure à l’autre. La communauté peut être ouverte ou fermée et est dotée d’un ou plusieurs administrateurs qui en assurent la modération. Les groupes sont en quelque sorte l’équivalent des clubs dans le monde réel.

En pratique : Créer un groupe sur Facebook

La page fan Facebook

La page fan a essentiellement été créée pour permettre aux célébrités et aux entreprises de communiquer avec leurs fans ou clients. La communication y est majoritairement unidirectionnelle, du créateur vers les fans, même si ces derniers peuvent interagir.

En pratique : Créer une page Fan sur Facebook

Page ou groupe : quelles différences ?

groupe-page

Les pages et les groupes ont de nombreux point communs : ils présentent chacun un mur d’actualité, un onglet Infos et des espaces Photos et Vidéo, permettent d’inviter des membres, de créer des évènements et disposent d’un forum de discussion. Les onglets sont modifiables et personnalisables (comme sur votre profil).

Mais quelques différences les séparent ;

Les publications
Quand vous êtes administrateur d’un groupe, vous ne pouvez que publier des éléments en votre nom personnel, et non en tant qu’administrateur du groupe.

Dans une page en revanche, vos publications apparaissent signés de la page même ; la voix officielle en quelque sorte.

D’autre part, les publications des pages sont reprises par défaut dans le mur d’actualité des fans, ce qui n’est pas le cas pour les groupes (il faut se rendre sur la page du groupe pour les lires ;).

Les applications
Les pages peuvent héberger des applications et proposer de cette manière plus de contenue et d’interaction. On ne citera par exemple que l’excellente application Twitter qui permet de diffuser automatiquement les publications Facebook sur Twitter. Les groupes en revanche ne supportent pas les applications.

Les notifications
Dans un groupe de moins de 5000 membres, les administrateurs peuvent envoyer des messages aux membres, messages qui atterrissent dans les boîtes de réception et dont les destinataires sont par défaut notifiés par e-mail. Très efficace.

Pour les pages, on ne peut que signaler des mises à jour, qui apparaissent plus discrètement dans la boîte de réception.

Les statistiques
Les pages disposent d’un outil statistique sommaire qui permet de mesurer l’évolution du nombre des fans, d’identifier les pics d’abonnement ou de désabonnement et d’avoir une vision globale de l’auditoire (pourcentage hommes-femmes, tranches d’âge, etc.). Rien de tel du côté des groupes.

Le contrôle d’accès
Les administrateurs d’un groupe peuvent en restreindre l’accès, et n’accepter que les membres qu’ils approuvent. Ils peuvent aussi décider de rendre un groupe secret. L’accès à une page ne peut en revanche être restreint que par tranche d’âge et par zone géographique. Et une page est toujours publique.

Workflow de gestion
Actuellement, il est possible d’ajouter des administrateurs aux pages ou groupes, en plus du créateur. En revanche, il n’est pas possible d’ajouter des profils rédacteurs, validateurs, etc. Seul un profil administrateur est disponible. Par conséquent, si vous ajoutez un gestionnaire, il sera obligatoirement un administrateur. Par conséquent, choisissez bien …

Cependant, en tant que créateur, vous bénéficiez d’une « immunité » qui empêche votre équipe de supprimer votre statut d’administrateur. Heureusement d’ailleurs.

En conclusion

Si vous voulez un espace pour fédérer une communauté active et néanmoins modeste (moins de 5000 membres), choisissez les groupes. Vous pourrez envoyer des messages directs et inciter les membres à venir débattre ou poster des informations sur la page du groupe. Les groupes sont l’outil idéal pour des manifestations temporaires et des rassemblements informels.

Si vous construisez votre communauté autour d’un élément structurant (un site Web, une notoriété, etc.) et voulez faire passer de l’information régulière à un auditoire large et fidèle mais plus passif, optez pour les pages. En étant (par défaut) affichées sur le mur d’actualités de vos fans, vos publications les accompagneront au quotidien.

Personnellement et par expérience, la page fan est plus efficace et fédérateur avec de multiples possibilités.

En effet, comme indiqué plus haut, lorsque l’on publie une actualité sur la page fan, celle ci est notifiée sur le mur du membre, ce qui n’est pas le cas pour le groupe. Un exemple parmi d’autres.

Et vous qu’utilisez vous ?

Le social network spam peut connu à l’heure actuelle pourrait malheureusement devenir de plus en plus répendue.

Voici quelques exemples SNP:

  • Crée des profils bidons afin de raccoler certaines personnes et de vendre son produit sur myspace.( voir cette article en anglais)
  • Crée un personnage bidon afin d’attirer de belles colombes. Et oui ceci est devenu possible avec fakeyourspace.com.

Ce genre de pratique polu les réseaux sociaux. La marketing prend une nouvelle voie celui des pratiques black hat. On essaye de nous vendre un produit par le biais de moyens détournés.

Cette pratique est très récente attendons de voir ce que nous réserve la suite …

PS: je vous conseille de lire l’article de fred cavazza à ce sujet.

SOCIAL

486FansLike
221FollowersFollow